Code sample

Support de l’asynchronisme et de l’annulation pour les wait handles

Le .NET Framework fournit un certain nombre de primitives de synchronisation bas niveau. Les plus couramment utilisées sont appelées “wait handles”, et héritent de la classe WaitHandle : Semaphore, Mutex, AutoResetEvent et ManualResetEvent. Ces classes existent depuis .NET 2.0 (voire 1.1 pour certaines), mais elles n’ont pas beaucoup évolué depuis, ce qui fait qu’elles ne supportent pas des fonctionnalités introduites plus tard et devenues très courantes. En particulier, elles ne supportent pas l’attente asynchrone, ni l’annulation de l’attente.

Gérer les problèmes de timeout lors de l’upload de gros fichiers avec HttpWebRequest

Si vous avez déjà eu à uploader de gros volumes de données en HTTP, vous avez probablement rencontré des problèmes de timeout. La valeur par défault de Timeout pour HttpWebRequest est de 100 secondes, ce qui signifie que s’il s’écoule plus que cette durée entre le moment où vous envoyez les en-têtes de la requête et celui où vous recevez les en-têtes de la réponse, votre requête échouera. Bien sûr, si vous uploadez un gros fichier, vous devez augmenter ce timeout… mais à quelle valeur ?

Une façon simple et sécurisée de stocker un mot de passe à l'aide de Data Protection API

Si vous écrivez une application cliente qui a besoin de stocker des identifiants d'utilisateur, ce n'est généralement pas une bonne idée de stocker le mot de passe en clair, pour des raisons évidentes de sécurité. Il faut donc le chiffrer, mais dès qu'on commence à envisager le chiffrement, cela soulève toutes sortes de problèmes… Quel algorithme utiliser ? Quelle clé de chiffrement ? Clairement on va avoir besoin de cette clé pour déchiffrer le mot de passe, il faut donc qu'elle se trouve dans l'exécutable ou dans la configuration.

Récursion terminale en C#

Quel que soit le langage de programmation utilisé, certains traitements s’implémentent naturellement sous forme d’un algorithme récursif (même si ce n’est pas toujours la solution la plus optimale). Le problème de l’approche récursive, c’est qu’elle consomme potentiellement beaucoup d’espace sur la pile : à partir d’un certain niveau de “profondeur” de la récursion, l’espace alloué pour la pile d’exécution du thread est épuisé, et on obtient une erreur de type “débordement de la pile” (StackOverflowException en .NET).

[Entity Framework] Utiliser Include avec des expressions lambda

Je travaille en ce moment sur un projet qui utilise Entity Framework 4. Bien que le lazy loading soit activé, j'utilise généralement la méthode ObjectQuery.Include pour charger les entités associées en une seule fois, de façon à éviter des appels supplémentaires à la base de données lors de l'accès à ces entités : var query = from ord in db.Orders.Include("OrderDetails") where ord.Date >= DateTime.Today select ord; Ou encore, pour inclure aussi le produit :

[WPF] Une grille simplifiée utilisant des attributs XAML

Le composant Grid est l'un des contrôles les plus utilisés en WPF. Il permet de disposer facilement des éléments selon des lignes et des colonnes. Malheureusement le code pour l'utiliser, bien que simple à écrire, est relativement lourd : <Grid> <Grid.RowDefinitions> <RowDefinition Height="Auto"/> <RowDefinition Height="5"/> <RowDefinition Height="*"/> </Grid.RowDefinitions> <Grid.ColumnDefinitions> <ColumnDefinition Width="60" /> <ColumnDefinition Width="*" /> </Grid.ColumnDefinitions> <Label Content="Name" Grid.Row="0" Grid.Column="0" /> <TextBox Text="Hello world" Grid.Row="0" Grid.Column="1"/> <Rectangle Fill="Black" Grid.Row="1" Grid.ColumnSpan="2"/> <Label Content="Image" Grid.

[C#] Une implémentation du pattern WeakEvent

Comme vous le savez peut-être, la mauvaise utilisation des évènements est l'une des principales causes de fuites mémoires dans une application .NET : en effet, un évènement garde des références aux objets qui y sont abonnés (via le delegate), ce qui empêche le garbage collector de collecter ces objets quand ils ne sont plus utilisés. Le problème est particulièrement vrai pour un évènement statique, puisque les références sont conservées pendant toute l'exécution de l'application.

Automatiser la vérification des null avec les expressions Linq

Le problème Je suis sûr qu'il vous est déjà arrivé d'écrire ce genre de code : X x = GetX(); string name = "Default"; if (xx != null && xx.Foo != null && xx.Foo.Bar != null && xx.Foo.Bar.Baz != null) { name = xx.Foo.Bar.Baz.Name; } On veut juste obtenir name = xx.Foo.Bar.Baz.Name, mais on est obligé de tester chaque objet intermédiaire pour vérifier qu'il n'est pas nul, ce qui peut vite s'avérer pénible si la propriété voulue est profondément enfouie dans un graphe d'objets… Une solution Linq offre une fonctionnalité qui permet (entre autres) de régler ce problème : les expressions.

[C# 4.0] Implémenter un objet dynamique personnalisé

Comme vous le savez sans doute déjà si vous vous intéressez à l’actualité de .NET, la future version 4.0 de C#, actuellement en beta, introduit un nouveau type appelé dynamic. Celui ci permet d’accéder à des propriétés ou méthodes d’un objet qui ne sont pas connus statiquement (à la compilation). Ils seront résolus dynamiquement à l’exécution grâce au DLR (Dynamic Language Runtime), qui est l’une des grandes nouveautés de .NET 4.

[WPF] Markup extensions et templates

Note : Ce billet est la suite de celui sur une markup extension qui met à jour sa cible, et réutilise le même code de départ. Vous avez peut-être remarqué que l'utilisation d'une markup extension personnalisée dans un template donnait parfois des résultats inattendus… Nous allons voir dans ce billet comment faire une markup extension qui se comporte correctement dans un template. Illustration du problème Reprenons l'exemple du précédent billet : une markup extension qui renvoie l'état de la connectivité réseau, et met à jour la propriété cible quand le réseau est connecté ou déconnecté :